Octobre grisonnant


C’est un fait , l’automne est là ( non sans une certaine timidité pour s’installer ) en ce mois d’octobre et avec lui un ou plusieurs traditionnels épisodes pluvieux , dont celui que je vis au moment où je tape ces lignes et qui est particulièrement fort , j’ai besoin du train alors prions que le temps me soit clément !

                                               Là le temps restait stable , j’oscillais entre pluie et accalmies

Rien d’original me direz vous , mais j’en viens à l’objet de ce billet ne vous inquiétez pas ahah.

En fait un temps aussi capricieux que celui-ci peut être une bonne source d’inspiration photographiquement ( ou généralement d’ailleurs ) , j’étais parfois encore resté sur des idées reçues de « photographe académicien » comme quoi un temps trop gris serait sans doute pas assez « intéressant » pour du bon noir et blanc ( encore que ça dépendait des moments et des lumières mais passons ) mais j’ai préféré réfléchir plus loin , ou pas tant réfléchir en fait , juste laisser aller mon inspiration du moment et shooter , des idées sont venues ensuite , j’y viens.

 

                                                                    Ma vision très joyeuse du monde x)

Bon pour être honnête les raisons pour lesquelles les temps pluvieux m’intéressaient moins généralement venaient du fait que j’avais peur pour l’appareil photo , n’étant pas tout à fait conçu pour supporter d’importantes douches et étant en partie dédié à mon activité pro je préférais m’abstenir de faire joujou avec le feu , ou l’eau en l’occurrence ^^ »

Est venu une occasion de sortir un appareil argentique acheté récemment pour quasiment rien et fonctionnant très bien , un Minolta tout mécanique et pouvant fonctionner sans électronique et donc sans crainte d’oxyder des composants électroniques ou autre petits caprices que nos bijoux technologiques aimeraient bien se passer , puis au moins , si soucis il devait y avoir , là ça m’aurais pas coûté bien chère , l’optique utilisée étant un bon vieux et simple 50 mm pas chère et facile à dénicher au besoin. Le capteur n’en étant pas un puisque à pellicule , je me souciais moins de l’humidité non plus  !

                        Cette photo n’a que pour seul but d’illustrer le temps qui passe … pour la reflexion rooh faut suivre !

 

Puis l’argentique c’est vraiment cool à pratiquer !

 

 

Et là j’en viens à un point important en photo : ne vous empêchez jamais d’oser tenter la photo , ça ne donne pas toujours de bons résultats selon vos attentes ou aboutir à quelque chose concrètement mais ça peut vous permettre d’élargir vos visions , vos réflexions photographiques en somme , et ça c’est diablement important lorsque l’on cherche à s’exprimer en photo , ce serait dommage de s’arrêter à des peurs parce que le temps si ou si ou ça blablabla…bien sur , avoir peur pour son matos est très compréhensible mais il existe toujours des alternatives peu onéreuses comme la mienne ( ce n’était pas prévue pour mais comme on dit c’est l’occasion qui fait le larron ) et en plus ça permet de pratiquer de l’argentique et tout ce qui suit cette approche , je n’en parlerai pas plus ici , je vous laisse le soin d’en faire la recherche sur le web , peut être y consacrerais-je un billet spécifique à ce sujet un jour tant cette pratique de la photo m’a beaucoup apporté ( et encore beaucoup aujourd’hui ) ! D’autres possibilités aussi comme juste faire attention en protégeant son appareil peut être 😀 ou un matos « conçu » pour , ou utiliser un appareil qui servirai moins bref les possibilités seront en fonction de vous.

Au fil de l’exercice et au bout de deux développements je remarquais des similitudes dans mes inspirations , une sorte de petite série qui se lançait naturellement dans un thème toujours proche de ce que j’aime travailler le plus souvent en dehors de mon travail de portraitiste : l’urbain !

Mais avec le temps variant entre maussade , sombre voir chaotique , sans ou avec intempéries ( au final plus gris que pluvieux ) et en noir et blanc comme constance de rendu pour cette série , je n’en dirais pas plus , elle prend place de plus en plus dans ma tête , sans être toutefois assez concrète niveau réalisation : je shoote , j’analyse , je mets de coté , je reshoote ect….

Grosso modo l’humain ne prendra pas directement sa place dans cette série , mais par l’intermédiaire de ses réalisations et l’ambiance présente , l’idée étant un peu de voir comme figé dans le temps entre deux mondes , comme dans des limbes , le projet « limbo » prend ses racines doucement , je verrais dans le temps 🙂

Je vous laisse ici quelques réalisations qui m’interpellent ….

 

 

 

 

 

 

 

Vous l’aurez peut être compris ce billet a pour but essentiel de montrer que l’on peut vouloir tenter des choses mais qu’il faut parfois se donner les moyens de le faire , non pas que mon exemple soit le meilleur loin de là et j’ai encore beaucoup de progrès à faire niveau engagement vu la feignasse que je suis parfois pour oser tenter ahah… mais le message qui importe c’est bien celui-ci selon moi , alors osez tenter les choses , osez mouiller les fringues , osez transpirer , osez regarder , osez croire en vous , osez !!!

 

 

 

 


Laisser un commentaire